Erreurs dans le Carnet de santé de votre bébé !

//Erreurs dans le Carnet de santé de votre bébé !

Chers parents, un carnet de santé vous a été remis à la maternité. Le 1er avril 2018, le Ministère de la Santé a actualisé ce dernier sans concerter les autres ministères ainsi que les professionnels de la puériculture. Il en résulte des propos mensongers, notamment sur les cale-tête et les cale-bébé, qui vous inquiètent inutilement.

Conscient de cette inquiétude, le groupe Babymoov a pris la décision de vous en parler en toute transparence.

La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et des Fraudes) qui ne cautionne pas cette communication a alerté le Ministère de la Santé en leur demandant de supprimer ces propos.

Guillaume Bardales, Responsable qualité du groupe Babymoov et expert auprès de l’AFNOR nous éclaire sur ce sujet. Le carnet de santé intègre en page n°16 des erreurs au sujet de la sécurité des tout-petits ainsi qu’au sujet de l’utilisation de cale-tête et de cale-bébé dans leur lit :

Erreur n° 1 « Choisir un matériel récent homologué NF et CE »

Guillaume Bardales : « la norme NF n’est plus utilisée puisqu’elle est remplacée par les normes européennes EN ! Par ailleurs, le marquage CE s’applique uniquement aux jouets et aux produits électroniques, vous ne trouverez pas d’articles de puériculture portant ce marquage. »

Erreur n°2 « Les objets mous qui risquent de couvrir sa tête ou son visage sont dangereux (…, cale-tête, …). »

Guillaume Bardales : « Aujourd’hui les cale-tête et les cale-bébé ne sont pas interdits. En France, ils sont notamment encadrés par le décret puériculture. Ce décret oblige les industriels de puériculture comme le groupe Babymoov à s’assurer de la sécurité des produits qu’ils commercialisent en effectuant des tests drastiques auprès d’organismes indépendants.

Bien que l’ensemble des articles de puériculture du groupe Babymoov, pour ses marques Badabulle et Babymoov, soient co-créés avec des experts médicaux et paramédicaux puis certifiés par des laboratoires accrédités, il n’existe cependant pas de norme spécifique sur les cale-tête et cale-bébé. C’est cette absence de norme spécifique sur les emballages des produits qui peut créer chez les futurs et jeunes parents le doute et cette crainte non avérée que ces produits constituent un risque.

Conscient de ce vide normatif, le groupe Babymoov est partie prenante avec la DGCCRF, les organismes professionnels et les laboratoires afin d’apporter une réponse normative permettant de mieux cadrer la sécurité de ces produits.

Au cours de l’année 2019, le service qualité du groupe Babymoov souhaite intervenir auprès des experts de l’AFNOR afin de connaître la réponse apportée par le Ministère de la Santé. L’objectif du groupe Babymoov est de faire aboutir un projet de norme sur les cale-bébé.

Depuis sa création en 1997, le groupe Babymoov tient à vous rassurer sur le fait que la commercialisation de ses milliers de cale-tête et cale-bébé n’a jamais constitué d’accident.

En octobre 2017, le Daily Mail (US) a incriminé les cale-bébé impliqués dans le décès de plusieurs bébés aux États-Unis. Le groupe Babymoov tient simplement à vous informer que ses cale-bébé n’étaient pas commercialisés à cette époque et qu’ils ne sont donc pas tenus responsables de ces situations tragiques.

En suivant la recommandation de l’O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) du couchage sur le dos, nos cale-bébé et cale tête Badabulle et Babymoov, limités à une utilisation jusqu’aux trois mois de votre bébé (ou dès qu’il commence à se retourner) ne constituent pas de risque de suffocation.

Notre équipe actualisera cet article lorsqu’une nouvelle actualité le justifiera.

Guillaume Bardales. Responsable Qualité du groupe Babymoov

2019-04-17T10:42:00+00:00 Par |Non classé|

Laisser un commentaire